Comprendre le tiers payant

Le tiers payant est un dispositif dont bénéficient de nombreuses personnes en France. Le tiers payant prend en charge de manière immédiate les frais liés au parcours de soin. Pour le patient, cela implique qu’il n’a alors plus besoin d’avancer des frais de santé, que ce soit en hôpital, en pharmacie ou encore en laboratoire.

À quoi sert le tiers payant ?

Le tiers payant permet de ne pas débourser du tout la part prise en charge par votre mutuelle dans votre parcours santé. Le médecin ou autre professionnel de santé qui vous accueille se voit automatiquement payé par votre mutuelle (voir sur http://libreassurances.fr/tiers-payant-s-p-sante/), ou par votre Assurance Maladie selon les cas.

Vous ne devez alors au professionnel de santé que la somme restante qui n’est ni prise en charge par la Sécurité Sociale, ni par la mutuelle. Le Tiers Payant s’active lorsque vous présentez votre carte vitale accompagnée de votre carte de mutuelle.

Avoir droit au tiers payant

Le Tiers Payant est un dispositif également possible pour la part remboursée par la Sécurité Sociale, mais tous les médecins ne le permettent pas. Pour en bénéficier de manière systématique, il vous faut soit bénéficier de la CMUC, soit de l’Aide Médicale d’État, soit de l’ACS (Aide à l’Acquisition d’une Couverture Maladie Complémentaire). 
Les personnes souffrant d’une ALD (Affection Longue Durée) ainsi que les femmes enceintes de plus de 6 mois y ont également droit.

Le Tiers payant existe aussi pour tous les soins non remboursés par l’Assurance Maladie, mais surtout pour les dépassements d’honoraires des médecins et autres professionnels de santé. Il peut également être appliqué en cas de refus d’un médicament générique de la part d’un pharmacien. C’est d’ailleurs ce qu’on appelle le Tiers Payant Contre Générique.

Femmes enceintes

Pour les femmes enceintes, le tiers payant implique que tous les soins couverts dans leur globalité par l’assurance maternité sont éligibles pour le tiers payant. La limite tarifaire est la même que pour l’Assurance Maladie.

Ces soins comprennent entre autres les examens en lien avec la grossesse ainsi que la naissance, les soins ayant lieu 4 mois avant la date prévue pour l’accouchement, et 12 jours après cette date (qu’ils soient en lien avec la maternité ou non), ainsi que certains soins en lien avec la grossesse dont le dépistage du virus de l’immunodéficience humaine ou encore le dosage de la glycémie.

Patients avec une Affection Longue Durée

Les patients en ALD sont aussi concernés par l’exonération du moment que le soin en question concerne l’affection par laquelle ils sont concernés. Comme pour les femmes enceintes, ce tiers payant se calcule sur la base des tarifs de l’Assurance Maladie.

Attention, les patients en suivi post-ALD ne sont pas concernés par le tiers payant.

Articles populaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *